Comment et quand pratiquer Agnihotra ?

La cérémonie du feu Agnihotra se pratique chaque jour, aux moments du lever et du coucher du soleil.

 

Elle se réalise à l'aide d'une petite pyramide de cuivre inversée, dans laquelle brûlent des galettes séchées de bouse de vache. Une offrande d'une pincée de riz trempé dans du ghee est faite lors de la répétition d'un mantra spécifique (le mantra du matin est différent de celui du soir).

 

Il est conseillé de pratiquer Aghnihotra de façon régulière, même si bien entendu chacun est libre de le faire lorsque le temps le lui permet.

 

Les horaires consacrés au rituel peuvent sembler contraignants, mais les 2 moments particuliers d'apparition et de disparition des rayons du soleil, sont importants dans la symbolique du rituel, le soleil étant symbole du Soi.


La forme moderne d'Agnihotra (Homa) est une version simplifiée de la pratique védique originelle. A l'origine en Inde, ce rituel était uniquement réalisé par les hommes mariés de caste supérieure, accompagnés de leur femme. Aujourd'hui, il est ouvert aux deux sexes et peut être réalisé par n'importe qui, quelle que soit sa caste. Seule est requise une attitude d'offrande, d'ouverture du coeur, avec une intention pure.

Durant la répétition du mantra, une offrande riz cru entier est faite au feu, à l'instant du lever et du coucher du soleil. Le riz symbolise ces graines, ces tendances égotiques qui nous limitent et nous entravent dans l'expression de notre Nature Véritable et que nous offrons au Soi (le soleil) afin qu'elles soient purifiées, libérées dans le feu sacrificiel d'Agnihotra.

 

Ceux qui le souhaitent peuvent obtenir sur internet l'heure exacte du lever et du coucher du soleil qui correspond au lieu où ils se situent au moment où ils font le rituel. Cependant, il est tout à fait inutile de pratiquer à la seconde prêt : les sages et les yogui n'avaient pas de montre pour pratiquer ! Ils se fiaient à la Nature et à leur propre conscience. Veillez ainsi à ne pas rendre votre pratique sèche et rigide par des principes et des interdits qui iraient totalement à l'encontre d'Agnihotra qui, rappelons-le une fois encore, est un rituel d'offrande de toutes nos limitations.

 

Les différents éléments qui interviennent dans la pratique d'Agnihotra (ghee, pyramide, bouse de vache) sont avant tout des symboles, qui, pratiqués en toutes conscience et dans l'ouverture du coeur concourent au dépouillement de l'être. Il s'agit d'une histoire d'amour entre vous et le Soi et non d'une histoire d'horaires et de principes.

 

Quelques gouttes de Ghee (beurre clarifié) - symbole de l'essence divine - sont traditionnellement placés sur le riz, tandis que le feu est préparé à partir de la combustion de galettes séchées de bouse de vache (symbole de la Mère Divine) placées dans une petite pyramide inversée de cuivre spécialement conçu à cet effet. Vous pouvez acheter chacun de ces élément dans notre boutique en ligne.

 

Selon la tradition, nos bouses de vache proviennent de vaches à cornes élevées en liberté et nourries de façon naturelle. Cependant, là encore, l'essentiel n'est pas tant d'utiliser des bouses de vache pour allumer le feu d'Agnihotra, que la conscience de reliance à la Mère Divine que vous y placez. Chacun des éléments d'Agnihotra a sa raison d'être et sa raisonnance. Le tout est de le pratiquer en toute conscience, en toute détente et dans l'ouverture du coeur.